• A LA FRONTIERE DU REEL.!


     

     


     

     

    tornade
    Où cette incroyable tornade a-t-elle été photographiée ? Nebraska, Oklahoma ? Eh bien, non ! Dans un studio new-yorkais. L'illusion est absolument parfaite. Il s'agit d'une maquette faite à la  main par Matthew Albanese. Il a utilisé de la paille de fer, du coton, du persil et de la mousse pour reconstituer ce phénomène météorologique. © Matthew Albanese
     
     
     
     
     
    saule
    Ce saule, perdu au milieu d'une prairie verdoyante, est un leurre magnifiquement réalisé par Matthew Albanese. Cet arbre a été confectionné à partir de plumes d'autruches, de bois, et de fils cousus . La prairie est un assemblage de mousses et de ouates de coton. © Matthew Albanese
     
     
     
     
    paradis artificiel
    Bahamas ? Maldives ? Canaries ? Perdu. Ce décor idyllique est complètement artificiel. Du coton, du sel, du sucre cuit, du papier d'aluminium, de la toile et des plumes ont servi à construire cet îlot de rêve. © Matthew Albanese
     
     
     
    mars
    Ce paysage martien est la première maquette réalisée par le jeune créateur. Avec beaucoup de paprika (près de 5 kilos), de cannelle, de poudre alimentaire du Chili et du charbon de bois, il a retranscrit à merveille ce que les robots américains observent sur Mars. © Matthew Albanese
     
    aurore boréale
    Comment reproduire une aurore boréale ? Deux choses : une toile noire en guise de fond et un faisceau lumineux coloré que vous projetez dessus. Les étoiles sont, en fait, des petits trous percés dans le rideau. Une lumière blanche est allumée derrière pour les illuminer. © Matthew Albanese
     
     
    orage
    Ces champs, après le passage orageux, sont composés de fausse fourrure. Les nuages ont été merveilleusement reproduits par du coton. Cette couleur particulière a été obtenue par l'artiste en jouant sur la balance des blancs avec son appareil photo. © Matthew Albanese
     
     
    cascade
    Ce paysage forestier, fait à la main, comprend du verre, du Plexiglass, des liants, des brindilles, de la toile, du sel et de la neige carbonique pour donner cet effet brumeux de l'eau. La cascade a été reproduite à l'aide d'une simple salière de table tombée sur le côté. Plutôt ingénieux !   © Matthew Albanese
     
     
    incendie
    Cette maquette nommée "feu sauvage" a réclamé des heures et des heures de travail. Pour créer un tel décor, l'auteur a utilisé que des produits du quotidien : fils, éponge à gratter, sucre cuit, bois, fleurs "brosses à bouteille", coulis, paillettes jaunes, ampoules de couleurs... © Matthew Albanese
     
     
     
     
    cocotiers
    Ce soleil couchant derrière les cocotiers a été obtenu via une ampoule, une toile rouge-orangée et des plumes scupltées en palmiers. Effet garanti ! © Matthew Albanese
     
     
     
    bois
    Cette magnifique clairière est totalement reconstituée en studio à l'aide de brindilles, de mousses et de bois. La prise de vue donne cet effet de profondeur. © Matthew Albanese
     
     
     
     
    banquise
    Ce"brise-glace" aura nécessité plus de 11 kilos de sucre, trois jours entiers de cuisine et deux semaines de confection. Les ingrédients utilisés par Matthew Albanese ne sont autres que du sucre, du sirop de maïs, des blancs d'œufs, du sel, du colorant alimentaire et de la farine. © Matthew Albanese
     
     
     
    eruption volcanique
    On se croirait vraiment devant un cracheur de lave féroce et pourtant... "Le point de rupture" a vu le jour à grand renfort de coton, de mélange de liants, d'encre phosphorée et de papier d'aluminium. Ce modèle a été illuminé par des ampoules de 6 à 60 watts pour mimer la lave. Remarquable ! © Matthew Albanese
     
     
     
     
     
    paysage sucre
    Le pays du sucre, représentant la banquise, a réclamé près de deux mois de travail et plus de 9 kilos de sucre, du sirop de maïs et de la gelée de fruits. © Matthew Albanese
     
     
    montagnes
    On s'imaginerait presque à bord d'un canoë en train de descendre cette rivière paisible. Tout est monté de toute pièce. Le ciel bleu est en réalité une toile colorée. La végétation est composée de mousses et de fleurs en brosses (fleurs). © Matthew Albanese
     
     
    terre
    Quel travail il aura fallu à Matthew Albanese pour reproduire cette vue unique qu'ont pu observer Buzz Aldrin et Neil Armstrong, un certain 21 juillet 1969. Le sol lunaire est, en fait, constitué d'amas de cendres que l'artiste a recueillis pendant deux mois. Les petits rochers sont confectionnés en papier d'aluminium. Quant au drapeau américain, rien de mieux qu'un bout de papier et du fil. © Matthew Albanese
     

     

     

     

     

    cadre noir

      

     

     

     

     

     

    Partager cet article :

    « PHOTOS POUR RIRE..MOT DE PASSE »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :